Découvrir avec Hildegarde

VOUS DÉSIREZ LAISSER UN COMMENTAIRE ? CONNECTEZ-VOUS ET INSCRIVEZ-LE AU BAS DE CHAQUE SUJET

Attention , tout ne peut pas être mangé cru selon ste Hildegarde

 

Voici ce que dit Sainte Hildegarde de Bingen à partir des visions qu'elles a eues au 12eme siècle sur les causes des maladies et leurs remèdes

 

2017 01 26

Manger trop de crudités abime la flore intestinale car il y a une fermentation qui s'installe, l'estomac n'arrive pas à digérer et des gazs malodorants en sont la preuve. Les modes actuelles conduisent à une altération de la flore intestinale. Une diététicienne belge qui a parlé au congrès que "santé nature innovation" a organisé il y a 2 mois environ ( fin 2016) a dit avoir mesuré le volume de gaz dégagés par ceux qui buvaient des jus crus de betteraves en trop grande quantité et elle a constaté une très grande fermentation et une altération de la flore intestinale.

Si vous lisez bien le Dr Breuss dit de ne prendre qu'une petite quantité chaque jour .

Sainte Hildegarde disait vrai quand elle disait que ce ne sont pas tous les aliments qui peuvent se manger crus, et elle va en donner la liste soigneuse en disant bien que les malades doivent toujours cuire leurs légumes car sinon les crudités augmentent les humeurs mauvaises .

 

Attention donc à tous ceux qui vous proposent des jus d'herbe, notre intestin ne sait pas digérer la cellulose, nous ne sommes pas des vaches. Ce qui importe pour Hildegarde ce n'est pas que les aliments contiennent des vitamines ou minéraux mais que notre intestin puisse les digérer. Nous ne sommes pas ce que nous mangeons  mais ce que nous digérons.  Heureusement que l'herbe contient des vitamines car les vaches et tous les ruminants en ont besoin et leur estomac sait digérer la cellulose mais le notre ne sait pas...

Dans la newsletter de février nous aborderons quels  sont les fruits et légumes qui peuvent être mangés crus et ceux qui doivent absolument être cuits selon Ste Hildegarde. Si vous n'êtes pas encore inscrits à la newsletter , RV à la page d'acceuil

 

 

Hildegarde et le poireau, nuançons ses propos ....

PoireauxL'intérprétation que fait Strelow de ce qu'il appelle "les poisons de la cuisine" est à nuancer fortement. Je vous conseille donc de lire attentivement ce que dit exactement Sainte Hildegarde dans son livre  "Physica" sur le poireau, vous en verrez le texte ci dessous. Hildegarde n'est pas du tout fanatique dans ses conseils et elle dit ceci " si vous voulez vraiment manger du poireau, faites le tremper dans du vinaigre de nonnes à sexte, (c'est à dire 3 heures) afin d'enlever le poison qu'il a en lui"

En fait le poireau est allergisant par les molécules de sulfites qu'il contient et ceci est connu parce que par exemple les maraichers font de l'allergie de contact aux poireaux. Les poireaux sont interdits à ceux qui ont une stomie. Les enfants de moins de 1 an ne peuvent en prendre ( programme national nutrition santé français) car il est connu comme allergisant tout comme la fraise d'ailleurs est aussi interdite avant un an.

En donnant mes cours lorsqu'on aborde ce sujet, plusieurs de mes élèves ont dit que  leur grand mère préparait les poireaux de la façon dont Hildegarde dit : elles trempaient dans du vinaigre avant de le faire cuire. Cela est en fait suffisant pour le débarasser des sulfites qui auront réagi avec l'alcool du vinaigre.

En fanatisant Hildegarde et en intérprétant mal ses écrits, on donne des boutons à plusieurs personnes qui ne comprennent pas , et on fait aussi des gens fébriles qui prennent au pied de la lettre les mauvaises intérprétations et en font loi d'évangile.

Or Jésus n'a t'il pas dit " rien de ce qui rentre dans l'homme n'est impur mais tout ce qui sort de sa bouche".... aux juifs qui considéraient impure certaines viandes? Il insiste donc sur le coeur plutôt que sur la nourriture. Hildegarde très certainement fait de même en nuançant ses propos.

Attention quand elle dit qu'il provoque des inquiétudes pendant le plaisir d'amour cela ne veut pas dire qu'il est aphrodisiaque mais justement le contraire.... Voici son texte ci dessous

17227 867982773255295 1969866449290328563 nPHYSICA page 57

"Le poireau, qu'on appelle aussi lausch, contient une chaleur rapide et inutile comme celle que dégagent des broussailles, car elle monte et retombe vite. Chez l'homme, il provoque des inquiétudes pendant le plaisir d'amour.

Si on le mange cru, il est aussi mauvais pour l'homme qu'une plante vénéneuse et inutile, car il fait le contraire de ce qu'il faut pour le sang, la décomposition et les humeurs de l'homme: chez l'homme, il ne fait pas augmenter la quantité de sang, il ne fait pas diminuer la décomposition et il ne purifie pas les humeurs.

Si on veut manger du poireau cru, il faut le faire tremper dans du vin avec du sel, ou dans du vinaigre: qu'il reste dans le vin ou le sel jusqu'à ce qu'il soit assez adouci pour y avoir perdu ses forces mauvaises; par exemple du matin jusqu'à midi, ou de none à vêpres. Ainsi adouci, il est bon à manger. Pour les gens en bonne santé, il est meilleur cru et pris de cette façon que cuiL

Mais, pour les malades, il n'est bon à manger ni cru ni cuit, car leur sang n'a pas la chaleur voulue, parce que leur corruption est déjà avancée et que leurs humeurs sont bouillonnantes. Et si un malade en mangeait souvent, il ferait encore empirer tout èela. Si cependant quelques malades ont grande envie de manger du poireau, qu'ils le mangent un peu adouci, comme il est dit plus haut, car il est meilleur cru, sous cette forme, que cuiL

Il n'entre pas bien dans les médicaments, car il pousse sous l'effet des vents capricieux, quand la chaleur contient de l'humidité et que l'humidité contient de la chaleur."

L'adultère selon Hildegarde de Bingen

Dans les causes et remèdes, page 90, Sainte Hildegarde dit que l'adultère a des conséquences désastreuses sur les enfants du second mariage

Adultere selon hildegarde 2

le Régime en cas de diabète

Quelques conseils de Sainte Hildegarde dans les cas de diabète

Lire la suite

Le chanvre : sa graine contient la santé

Hildegarde
"Le chanvre est chaud, et il pousse quand l'air n'est ni trop froid ni trop chaud, telle est sa nature. Sa graine contient la santéet, pour les gens en bonne santé, il constitue une saine nourriture; dans l'estomac, il est léger et utile, parce qu'il diminue quelque peu les écoulements d'humeurs, et on peut le digérer facilement, et il diminue les humeurs mauvaises et renforce les bonnes. Cependant, si on a la tête fatiguée et le cerveau vide, et que l'on mange du chanvre, celui-ci provoquera facilement une légère douleur dans la tête. En revanche, à celui qui a la tête en bonne santé et le cerveau plein, il ne fait point de mal."

Lire la suite

la colère selon Hildegarde

Hildegarde
"Les pensées sont à l'origine de la bonté, de la sagesse, de la folie et autres choses de ce genre, tout comme les mauvaises pensées naissent également dans le cœur et le cœur est la porte. Et un chemin part du cœur vers les éléments, avec lesquels l'homme accomplit ce à quoi il pense. L'énergie des pensées monte vers le cerveau, et le cerveau la retient car, à l'instar de la rosée, le cerveau fournit l'humidité à tout le corps. Mais quand naissent en l'homme des humeurs malsaines et fétides, celles-ci font monter au cerveau une sorte de fumée nocive."

Lire la suite

Hildegarde et les animaux

Je ne résiste pas, après avoir découvert cette vidéo, à partager avec vous des textes d'Hildegarde sur les animaux...

À Deux Pas... from Debouche Guillaume on Vimeo.

"Le cerf a en lui une chaleur soudaine, mais il se refroidit peu; il est chaud et tranquille et se nourrit d'herbes pures. Quand il sent que ses bois ne poussent plus, il comprend alors qu'il commence à se dessécher et à perdre son agilité. Il va alors dans une rivière et respire les vapeurs qui s'en élèvent. Sorti de l'eau, il broute sur les berges des herbes qui lui conviennent; puis il cherche un endroit où trouver un serpent. Quand il l'a trouvé, il brame très fort, de sorte que le serpent en est abasourdi, parce qu'il souffle de son côté contre le cerf.

Lire la suite

La réglisse et Hildegarde

Voici ce que nous dit l’abbesse Hildegarde Von Bingen de la réglisse :
«La réglisse est de chaleur modérée; elle éclaircit la voix, de quelque manière qu'on la prenne; elle donne un esprit suave, clarifie les yeux, facilite la digestion en adoucissant l'estomac. Elle est surtout utile au frénétique, car s'il en mange souvent, elle éteint la fureur qui est dans son cerveau.»

Lire la suite

Le coing et Hildegarde

coing.jpgHildegarde de Bingen dit ceci du coing:
«Le cognassier est plus froid: il est assimilé à la ruse, qui est tantôt utile, tantôt inutile; mais ses feuilles et son bois ne sont pas très utiles pour l'usage de l'homme; son fruit est chaud et sec, il a un bon tempérament, et, quand il est mûr, mangé cru, il ne fait de mal ni aux malades ni aux bien-portants. Cuit ou grillé, il est très bon à manger pour les bien-portants et pour les malades. De fait, celui qui est attaqué par la goutte doit souvent manger de ce fruit, cuit ou grillé; ainsi la goutte s'apaise en lui, si bien qu'elle ne blesse pas ses sens et n'abîme pas ses membres.
Celui qui crache beaucoup de salive mangera souvent de son fruit, cuit ou grillé: il asséchera l'intérieur de son organisme, de sorte que la salive diminuera en lui.Lorsque, chez un homme, se trouvent des ulcères ou de la fétidité, il devra faire cuire ou griller ce même fruit, le placer sur les plaies avec d'autres condiments, et il guérira. »

Lire la suite