La vertu de bonté ou générosité

Aujourd'hui nous méditons sur la vertu de bonté ou générosité qui s'oppose au vice de l'acerbité ou amertume d'esprit ( rancune)

Ste Hildegarde nous conseille de méditer ce passage du livre de Tobie pour acquérir cette vertu. C'est un très beau livre de l'Ancien testament.

.............................................................

Le vice de l'acerbité ressemble à un léopard « Je tiens pour négligeable le courage et la victoire, et je refuse que quiconque me résiste. En effet, tout ce qui dans les Ecritures et dans la Foi m'est désagréable ou nuisible, je n'en tiens  pas compte et je le mets en pièces ( avec mes paroles)

...........................................................

Explication d'Hildegarde : « Lorsque l'homme s'est surchargé abondamment pour avoir cédé à la voracité, il éprouve de l'amertume et tombe dans l'aversion envers l'abondance de nourriture, aussi sûrement que l'hiver succède à l'automne. L'amertume murmure contre Dieu, choisit sa propre sécurité. Mais elle est interpellée par la véritable générosité qui enjoint aux hommes d'être bienveillants et généreux, car il règne une grande amertume quand l'homme se détourne de Dieu. Qu'il répande cette bonne volonté sur ceux qui le désirent en aidant les malheureux, soignant les malades, consolant les affligés.

..............................................................

La générosité ou bonté répond : « Tu es dangereuse et néfaste , et tu es l'amertume bien trop fielleuse, car tu ne veux tenir compte ni de Dieu, ni de Ses préceptes, et que tu persistes dans ton âpreté. Moi je reste la pluie et la rosée, l'onguent et le remède disponibles, car je suis la pluie généreuse, la rosée de la joie, l'onguent miséricordieux, et j'agis comme un remède en atténuant toutes les douleurs; je demeure ainsi fidèle à toutes ces choses, et de la sorte je régnerai pour l'Eternité. Ton origine est la mort et l'enfer. »

................................................................

Ste Hildegarde conseille de méditer les passages bibliques suivants pour demander à Dieu la grâce de recevoir la vertu de générosité ou bonté : 

Rm 12,8

Tobie  4.10,

Tobie 12.8

Dt 15.10

2 Cor 9.9

.......................................................................

Comme exemple de générosité, je vous donne dans l'oeuvre " l'Evangile tel qu'il m'a été révélé" de Jésus à la mystique Maria Valtorta, la partie qui concerne un jeune enfant de 12 ans, Margziam, fils adoptif de Saint Pierre, qui va faire le sacrifice de prendre des biscuits au miel pour obtenir de Jésus la guérison d'une petite fille , et Jésus le remerciera en disant :

 " Tu parles avec sagesse. Je pouvais, en effet, t'accorder ce que tu me demandais pour la petite Rachel même sans ton sacrifice, car c'était une œuvre utile que mon cœur désirait. Mais c'est avec plus de joie que je l'ai fait, parce que j'étais aidé par toi. L'amour pour nos frères ne se borne pas à des solutions humaines limitées, mais il s'élève bien plus haut. Quand il est parfait, il touche le trône de Dieu et s'unit à son infinie charité et bonté. La communion des saints est précisément cette continuelle action, de même que Dieu agit continuellement et de toutes les façons pour venir en aide aux frères, que ce soit pour leurs besoins matériels ou spirituels, ou les deux à la fois comme c'est le cas pour Marziam qui, en obtenant la guérison de Rachel, la soulage de la maladie et en même temps apaise l'âme abattue de la vieille Jeanne, et allume, dans le cœur de tous les membres de cette famille, une confiance toujours plus grande dans le Seigneur. Une simple cuillerée de miel que l'on sacrifie, peut servir à ramener paix et espoir à un affligé, comme la fouace ou une autre nourriture, dont on s'est privé dans un but d'amour, peut obtenir un pain, miraculeusement offert, à un affamé éloigné et qui restera toujours un inconnu pour nous. De même, une parole de colère, même de juste colère, retenue par esprit de sacrifice, peut empêcher un crime lointain, comme de résister au désir de cueillir un fruit, par amour, peut servir à donner une pensée de regret à un voleur et ainsi empêcher un vol. Rien ne se perd dans l'économie sainte de l'amour universel : pas plus l'héroïque sacrifice d'un enfant devant un plat de fouaces au miel que l'holocauste d'un martyr. Je vous dis même que l'holocauste d'un martyr a souvent pour origine l'éducation héroïque qui lui a été donnée dès l'enfance pour l'amour de Dieu et du prochain. (EMV 311). 

Pour avoir la totalité du texte et de l'histoire, je vous renvoie ici 

........................................................

Maintenant, vous pouvez lire la prière donnée par Hildegarde pour être loin des vices, en pensant tout spécialement à demander d'être loin du vice de l'acerbité ou racune. Je peux prendre note de ces choses sur un papier de toutes les fois où j'ai manqué à la générosité. Pensons toujours qu'il existe beaucoup de péchés par omission et repentons nous en profondément afin d'acquérir les vertus qui respendissent comme des pierres précieuses en nous...

 

 

................................................................................................

Ensuite vous pouvez terminer en écoutant cette musique d'Hildegarde " O quam mirabilis" toujours tirée de l'oeuvre "ordo virtutum" demandant à Dieu la grâce avec ste Hildegarde d'obtenir la générosité de coeur et l'offrande de notre sacrifice quotidien pour le soulagement de nos frères et soeurs.

Antiphon; O quam mirabilis est - Hildegard von Bingen

Date de dernière mise à jour : 27/05/2022