Hildegarde et les menstruations féminines

Hildegarde dit 
«La femme serait toujours malade si son sang ne serait pas purifié lors de ses règles, de même qu’un aliment se purifie dans la marmite quand il rejette son écume... De même qu’un vent vigoureux soulève une tempête sur un fleuve, de même chez la femme une tempête se soulève dans les humeurs et ainsi se produit un écoulement de sang qui purge la femme. C’est pourquoi à cette époque la femme est fatiguée, ses yeux sont malades et tout son corps est affaibli. Cependant ses yeux ne sont pas obscurcis pour autant si les flux se sont écoulés au bon moment et avec une juste mesure...Si la femme n’était pas purgée de ses humeurs nocives et de sa sanie à l’époque des règles, elle enflerait et gonflerait et ne pourrait pas vivre» (Causae e Curae p.129)

Comment sont les règles de la femme abondantes ou pas ?
C'est un indice de l’intoxication de la femme.

Ste Hildegarde dit «si les femmes n’avaient pas ce mode d’élimination elles ne pourraient pas survivre».
D’où l’importance pour elle de la saignée (ou disont prélèvement de sang), et surtout pendant la ménopause quand les règles se sont arrêtées et qu'alors l'intoxication du corps amène à de graves maladies, cancers etc...

Quels sont les organes qui permettent d’éliminer les toxines ?
• Le système digestif par les selles
• Le système urinaire par les reins
• La peau par la transpiration
• Les poumons (le CO2, mais aussi les crachats lors des bronchites qui peuvent montrer une surcharge de toxines)
• Et pour les femmes : les règles.

D'ailleurs, la goutte atteint plus facilement l’homme selon Hildegarde car les règles évacuent les humeurs mauvaises...

Ste Hildegarde préconise un changement d'alimentation pendant les règles :
«En attendant, aussi longtemps qu'elle souffre de cette constriction de son sang, qu'elle évite la viande de boeuf et les autres aliments abondants et forts, qu'elle mange des nourritures douces et boive du vin. Si parfois elle doit boire de l'eau, qu'elle prenne de l'eau de puits et évite les eaux salées et celles de sources, car elles sont plus dures que les autres eaux.»
Quand le Syndrome prémenstruel est  accentué, il faut avoir un changement alimentaire radical. Car les contractions de l’utérus viennent des prostaglandines dont la synthèse est sur-stimulée par une alimentation trop riche en protéines animales. (viande, fromages, oeufs, produits laitiers).

Un remède ?
La grande camomille (tanacetum parthenium) (mutterkraut)
«La grande camomille est chaude, elle a un suc agréable qui constitue un suave onguent pour les intestins. Si on a mal aux intestins, faire cuire de la camomille dans de l'eau, avec de la graisse ou de l'huile; ajouter de la fleur de farine, préparer ainsi une bouillie qu'on mangera et qui guérira les intestins. Quand les femmes ont leurs règles, qu'elles prennent également de cette bouillie: celle-ci prépare doucement et tranquillement l'expulsion des humeurs intérieures fétides et facilite la sortie des règles.»

Je cherche des produits à base de Grande camomille

Commentaires (2)

1. ecolesaintehildegarde (site web) 04/05/2014

vous aurez les prières de sainte Hildegarde ici ( il faut se connecter et créer un compte) http://www.ecolesaintehildegarde.com/blog/les-visions-d-hildegarde-de-bingen/prieres-donnees-par-hildegarde.html

2. edmond_rosalie 26/03/2014

je recherche les prieres laisses par hildegarde

Vous devez être connecté pour poster un commentaire