Scivias Livre II vision 4eme

4ème vision du second livre du Scivias d'Hildegarde

Petite explication de la vision par une religieuse du couvent de Bingen

Hildegarde bingen abbaye sainte hildegarde eibingen enluminure scivias 23 moy"Comme l'Église, la nouvelle épouse de l'Agneau, ornée de l'éclat du soleil de justice et dotée de l'éclat du Saint-Esprit, parvient à la perfection dans sa beauté, ainsi doit le croyant, qui est né de nouveau dans l'esprit et l'eau ( saint baptême) a reçu, fortifiez-vous de l'onction du maître céleste."
( Sc II, 4 )
Cette miniature se caractérise par une grande tour ronde en pierre blanche avec la figure d'une femme, l'église à travers laquelle les gens passent. La tour d'une seule pierre blanche symbolise le Saint-Esprit dans sa clarté lumineuse entourant toutes les créatures. Des trois fenêtres de la tour, serties d'émeraudes (représentant les vertus et les travaux des apôtres), un éclat éclatant éclate. Le Dieu trinitaire se manifeste dans l'effusion des dons du Saint-Esprit. Dès que l'église est remplie, fortifiée et conduite par le Saint-Esprit, les baptisés doivent également être confirmés, c'est-à-dire remplis du Saint-Esprit.
L'image de la vision montre la figure féminine devant la tour, l'église renforcée par le Saint-Esprit. L'Église est dotée du don ardent de l'Esprit Saint qu'elle « ne peut jamais tomber dans la folie d'aucune erreur. Grâce à la protection céleste, elle jouira toujours de l'amour de son époux." Ceci est illustré par la miniature dans la couleur dorée (divine) de la figure de l'église debout les mains ouvertes dans l'attitude de réception au centre devant la tour blanche, qui est aussi baigné de lumière dorée. Hildegarde regarda les personnes qui traversaient le corps de la figure s'illuminer avec une grande splendeur. Ils ont conservé l'innocence de la pureté baptismale du cœur d'enfants de lumière. Ils sont baignés d'un éclat doré du front aux pieds, de l'onction du Saint-Esprit. D'autres brillent sans éclat d'or parce qu'ils ne sont purifiés que dans le bain du baptême, non oints du chrême, non encore confirmés, non encore oints du Saint-Esprit. L'Église crie au peuple : "Craignez le Père, aimez le Fils, resplendissez dans l'Esprit Saint !"
Ô homme, laisse la nouvelle naissance du Rédempteur t'inonder et t'oindre de l'onction de la sainteté ! Fuyez la mort, chassez la vie !
Il n'est pas clair d'après l'image que certaines personnes regardent une lueur brillante (au Dieu Trinité), d'autres une lueur agitée qui scintille à l'est.
Les personnes qui contemplent la splendeur pure ont des yeux brillants et des pieds forts, et marchent hardiment dans le corps de la figure. Parce qu'ils recherchent les choses célestes, ils se conforment aux commandements de Dieu dans leur attitude de dévotion. D'autres ont les yeux malades et les pieds faibles, marchent avec des béquilles et sont courbés dans la moitié inférieure de l'image. Ils sont emportés par le vent parce qu'ils se livrent avec hauteur à des coutumes déviantes.
Cette vision montre également la diversité des baptisés, des personnes aux yeux clairs et aux pieds faibles, flottant dans les airs devant la figure de l'église. Ils tardent à garder les commandements. Les personnes aux yeux malades et aux pieds forts chancellent faiblement devant la figure. Ils ont fixé leurs esprits plus sur le terrestre que sur le céleste. D'autres s'éloignent de la figure, combattent l'église, la harcèlent d'erreurs. Le fait que certains reviennent ensuite par le repentir, d'autres restent endurcis dans l'orgueil, ne se voit pas dans la miniature.
Dieu fortifie les gens par la Confirmation sur leur chemin pour vivre le baptême.

( Source : Abbaye de Bingen)

SOMMAIRE DE LA VISION

1.Que tout baptisé doit être orné et fortifié par l'onction de l'évêque. -2. Que l'immense et infinie douceur du St-Esprit est communiquée dans la Confirmation. - 3.Que l'ineffable Trinité se manifeste dans la Confirmation et se déclare par de puissantes vertus.4.-Que l'Eglise munie de l'onction du St-Esprit ne peut jamais être précipitée dans l'erreur de perversité. 5.- Les paroles de Moïse sur le même sujet. - 6.Que le baptisé non confirmé possède la lumière du baptème, mais non l'ornement et  l'onction du docteur suprême -7. Qu'en l'honneur du St-Esprit, la confirmation ne peut être donnée que par les seuls évêques. -8. Que celui qui tient les mains du futur confirmé ne lui soit uni par les liens du sang . -9. Celui qui, après le baptême revient au démon, s'il ne se repent sera condamné ; mais celui qui garde fidèlement la gràce du baptême est accepté par Dieu. -10. l'Eglise priant Dieu pour ses fils.- 11.Trois manières dont l'Eglise résonne comme une trompette. - 12.Des divers modes de baptême. - 13 Paroles d'Ezéchiel sur le même sujet.

VISION PROPREMENT DITE TIREE DU SCIVIAS

Hildegarde bingen abbaye sainte hildegarde eibingen enluminure scivias 23 moy   Et ensuite, je vis comme une tour ronde immense, formée d'une seule pierre intacte et resplendissante de blancheur, ayant trois fenêtres à son sommet, par lesquelles une si grande lumière éclata, que même le toit de la tour qui s'était érigé comme dans une cavité, se voyait sans nuage dans la clarté de cette lumière. Et ces fenêtres étaient environnées de superbes émeraudes. Et cette tour était posée au milieu du dos de la femme de la dite image, à l'instar de quelque tour placée dans les murs d'une ville, de telle sorte que cette image, à cause de sa force, ne pouvait tomber en ruines.

   Et je vis les enfants qui entraient (comme il a été dit) dans le ventre de l'image, resplendissants d'une grande clarté ; parmi eux, les uns étaient ornés, du front jusqu'aux pieds, comme de rayons d'or ; les autres resplendissants de lumière n'avaient pas cette couleur. De même, quelques-uns d'entre eux contemplaient une splendeur pure et lucide, les autres une lueur pourpre et trouble tournée vers l'orient. Mais, parmi ceux qui considéraient la splendeur pure et lucide, quelques-uns, ayant des yeux clairvoyants et des pieds robustes, s'avançaient puissamment dans le ventre de cette image. Mais les autres, aux yeux faibles et aux pieds débiles, étaient poussés çà et là par le vent. Et, tenant un bâton dans leurs mains, ils couraient devant l'image et ils la frappaient quelquefois, mais faiblement.  

 Quelques-uns au contraire, aux yeux clairvoyants mais aux pieds débiles, couraient çà et là dans l'air devant l'image. D'autres avaient les yeux faibles mais des pieds robustes, et cependant, ils marchaient lentement devant l'image. Mais, parmi ceux qui regardaient cette lueur pourpre et trouble, les uns avançaient allègrement et bien ornés, dans ladite image ; d'autres, se retirant d'elle, la combattaient et ruinaient ses justes constitutions ; parmi eux, quelques-uns revenaient humblement à elle, par les fruits de pénitence ; d'autres, restaient par mépris dans l'orgueilleux endurcissement de la mort. - Et j'entendis de nouveau une voix du ciel qui me disait :

 

1.Que tout baptisé doit être orné et fortifié par l'onction de l'évêque.

 De même que la nouvelle épouse de l'Agneau qui, après l'illustration des baptêmes, apparut dans le soleil de justice, qui a sanctifié le monde en le pénétrant de ses rayons, est embellie et confirmée dans la perfection de sa beauté: ainsi pareillement, l'homme fidèle qui reçoit la régénération par la vertu de l'esprit et de l'eau, doit être orné et fortifié par l'onction du docteur suprême ; afin que, façonné dans tous ses membres, dans le but de la béatitude, portant la plénitude du fruit de la souveraine justice, il recouvre parfaitement l'ornement de sa suprême beauté.    C'est pourquoi cette tour que tu vois, désigne l'embrasement des dons du St-Esprit, que le Père a envoyé dans le monde pour l'amour de son Fils, embrasant les cœurs de ses disciples de ses langues de feu; par quoi ils devinrent plus forts, au nom de la Trinité sainte et véritable.

Mais, que ces mêmes (disciples), avant la descente du Saint-Esprit, fussent assis enfermés dans leur cénacle : cela montre qu'ils avaient leur cœur fermé ; et ils étaient timides pour annoncer la justice de Dieu, et faibles pour supporter les peines de leurs adversaires.

   Et parce qu'ils avaient vu mon Fils dans sa chair, ayant les yeux intérieurs de l'âme fermés, ils l'aimaient dans la chair, de telle sorte qu'ils ne voyaient pas alors la doctrine manifeste, qu'ils répandirent ensuite dans le monde, lorsqu'ils eurent reçu la force du St-Esprit. Et à sa venue, ils furent confirmés, de telle sorte qu'ils ne redoutaient désormais aucune peine, et qu'ils supportaient tout avec courage.

C'est ce qui constitue la force de cette tour, par laquelle l'Église est si bien défendue, qu'aucune attaque de la fureur diabolique ne pourra l'emporter sur elle.  

-2. Que l'immense et infinie douceur du St-Esprit est communiquée dans la Confirmation.

 Mais, que tu la voies immense et ronde, ne formant qu'une seule pierre intacte dans sa blancheur, cela signifie que la douceur du St-Esprit est infinie, et qu'elle enveloppe de sa grâce toute créature ; de telle sorte que nulle corruption ne peut résister à sa vertu, dans l'intégrité de la plénitude de la justice; parce que, ce torrent qui suit son cours, entraine toutes les sources de sainteté dans les eaux limpides de son cours impétueux,dont aucune souillure ne vient ternir la clarté, parce que le St-Esprit lui-même est la lumière ardente et brillante,qui embrase puissamment les vertus éclatantes et ne s'éteint jamais ; et c'est pourquoi toutes les ténèbres s'évanouissent devant lui.    

- 3.Que l'ineffable Trinité se manifeste dans la Confirmation et se déclare par de puissantes vertus.

La tour a trois fenêtres à son sommet, d'ou resplendit tant de lumière, que même le toit de cette tour, qui s'élève comme d'une cavité, s'aperçoit très clairement dans la splendeur de sa lumière, parce que l'ineffable Trinité se manifeste par l'effusion des dons de l'excellence du St-Esprit ; de telle sorte que, de la même bienheureuse Trinité, émane une si grande clarté de justice, par la doctrine des apôtres, que même de là, une puissante vertu de la divinité qui réside dans les hauteurs inaccessibles de sa toute puissante majesté, se manifeste ouvertement à l'homme, créature mortelle, autant qu'il lui est possible de l'entrevoir par la foi.    

Aussi les fenêtres (de la tour) sont environnées de très belles émeraudes, car la bienheureuse Trinité est illustrée dans le monde entier, par les vigoureuses vertus et les afflictions des apôtres, dont la foi n'est jamais aride et stérile.

Comment ? Parce qu'on sait de quelle manière ils ont été opprimés, à cause de leur foi en la vérité, par les persécutions des loups rapaces, ce qui les a rendus plus robustes pour livrer le combat, de telle sorte que, en combattant, ils constituèrent l'Église et ils la fortifièrent par de puissantes vertus, pour l'édification de la foi ; et ils l'ornèrent des splendeurs de la perfection. Et parce que l'Église, en vertu de l'inspiration du St-Esprit, s'est affermie dans ces perfections, elle veutet demande que ses fils soient ornés du signe du St-Esprit par son onction, de la même manière que le même St-Esprit pénétra le coeur des fidèles, par sa grande miséricorde qui est toute mystique, lorsque, sous la forme de langues de feu, par la volonté du Dieu le Père, il vint dans le monde.

C'est pourquoi l'homme, purifié par le baptême du salut, doit être confirmé par l'onction du docteur suprême, de même que l'Église a été affermie sur la pierre inébranlable.  

4.-Que l'Eglise munie de l'onction du St-Esprit ne peut jamais être précipitée dans l'erreur de perversité.

 Aussi, cette tour est édifiée comme sur le milieu du dos de la dite femme de l'image, à l'instar d'une tour qui est placée dans le mur de la ville, de telle sorte que sa puissance la préserve de toute chute ; parce que le St-Esprit, en vertu de l'incarnation de celui qui est le véritable époux de l'Église, a accompli magnifiquement ses merveilles, et il a montré l'église si forte dans la défense de ses remparts, qu'à cause de cette force qui lui vient de ce don de flamme, elle ne peut jamais tomber dans l'erreur d'aucune perversité ;
puisque, en vertu de la protection d'en haut, elle se réjouira toujours de l'amour de son époux, en conservant sa beauté sans tache et sans ride ; car mon Fils unique, conçu du St-Esprit, est né d'une vierge sans tache,

5.- Les paroles de Moïse sur le même sujet.

ainsi que je l'ai dit à Moïse : Voici, dit-il, ce qui m'a été dit: Tu seras posée sur la pierre, et lorsque ma gloire passera, je te placerai dans le creux de la pierre ; et ma droite te protégera, jusqu'à ce que je passe, et que je retire ma main, afin que tu voies mes mystères  (Exod., XXXIII).    

Que signifie cela ? Le miracle est proche, qui doit être accompli par ma volonté. Mais toi, d'abord, tu combattras à cause de la sévérité des préceptes légaux, en montrant leur vertu par leur signification extérieure, et tu ne rencontreras en eux ni la douceur, ni la suavité qui se trouvera dans mon fils.

Et cette dureté de la loi que tu graveras dans mon précepte, demeurera, pour la dureté des coeurs de pierre, jusqu'à ce que soit manifestée la gloire, qui doit m'être attribuée par toi et tes imitateurs avant la manifestation de mon Fils.  

 Et lorsque cela sera accompli dans la loi que tu écris, je serai glorifié, et jeté placerai dans la pierre creusée.

Comment ? Je te placerai dans la dureté de la loi , - ( Loi de crainte opposée à la loi d' amour, l'Ancien Testament au Nouveau. )- , lorsque, en vertu de mon précepte, Je t'élèverai au-dessus d'elle, en te nommant le maître de cette antiquité que mon Fils traversera, en l'exposant plus que toi dans des paroles mystiques, lorsqu'au temps opportun, Je L'enverrai dans le monde. Et c'est pourquoi Sa force te protègera ; parce que Lui, apportera des paroles plus tranchantes que les tiennes, et Il découvrira ce qui est caché dans les préceptes légaux ; jusqu'à ce qu'Il revienne vers moi.

Que signifie cela ? Lui-même donnera corporellement des préceptes (paroles) salutaires au monde, jusqu'au temps ou dans sa chair qu'il prendra d'une vierge, il subira corporellement la mort. Alors je lèverai ma main ; parce que je l'élèverai vers moi au-dessus des astres, découvrant tous ses mystères par le St-Esprit; et ainsi tu verras son incarnation, comme un homme que l'on voit de dos et non de face, parce que tu le connaîtras incarné; mais tu ne saisiras pas sa divinité, car tes fils le verront mieux lorsqu'il reviendra vers moi, qu'ils ne le comprendront lorsqu'il conversera visiblement avec eux.  

 

- 6.Que le baptisé non confirmé possède la lumière du baptème, mais non l'ornement et l'onction du docteur suprême

Et comme tu vois, ces enfants qui pénètrent dans le ventre de l'image (ainsi qu'il a été dit), rayonnants d'une grande clarté, signifient que ceux qui ont obtenu la maternité de l'Eglise, comme il t'a été montré, par l'innocence de leur coeur purifié dans la fontaine de la régénération, sont les fils de lumière, à cause de la purification de leurs péchés. Parmi eux, les uns sont ornés des pieds à la tête d'une auréole d'or  parce que, du premier pas dans le chemin des bonnes oeuvres  jusqu'au sommet de la sainteté, ils sont ornés par la main du pontife, en vertu du saint chrème, des dons. magnifiques du St-Esprit, dans l'onction de la vraie foi.

7. Paroles du livre des Rois sur ce sujet

Comment ? De même que les, pierres précieuses décorent celui qui les porte: ainsi celui qui, avec la foi, reçoit l'onction du St-Chrême, par la main du docteur suprême, se montre orné de cette onction du baptême; comme il est écrit: Le Roi traversait le torrent du Cédron, et tout le peuple s'avançait sur la voie des Oliviers qui regardait vers le désert. (2R 15,23)

Que signifie cela ? Le Fils de la Vierge qui gouverne le monde entier, comme un roi terrestre, a traversé, pour le reste du peuple, les eaux torrentueuses du très saint baptême, ce qui, en vertu des saints désirs, sous l'inspiration du St Esprit, indique la voie du salut.

Que signifie cela ? Il est sorti de la mort pour passer à la vie, lorsque dans la régénération de l'Esprit et de l'eau, c'est-à-dire dans la splendeur de la céleste Jérusalem qui ne défaille jamais, il annonça la suprême béatitude.

C'est pourquoi tout le peuple qui croyait en lui, marcha sous l'inspiration du St-Esprit, sur cette voie qui est signifiée mystérieusement par l'onction de l'huile,

concernant la prévarication d'Adam, par laquelle àvait été délaissée la beauté de l'héritage de la justice de Dieu; et ayant pour but de faire revenir la postérité d'Adam sur la voie du salut parce que la blessure du péché du premier homme nécessitait l'onction sacerdotale ;

mais il n'en était pas ainsi pour le Fils de la Vierge, parce qu'Il a été conçu dans la sainteté, sans que le sein de Sa mère fût blessé ou souillé, mais conservant toujours la pureté parfaite. Car ce qui a été affaibli et troublé par la blessure occasionnée par la suggestion de Satan, doit être fortifié et orné par l'onction du saint chrême; de telle sorte que la plaie sanglante que fait la concupiscence de la chair soit cicatrisée.    

Mais d'autres, comme tu vois, ayant seulement la clarté, ne possédaient pas cette auréole d'or ; parceque, purifiés seulement dans l'ablution du baptême, ils n'avaient pas reçu l'onction du saint chrême, de la main du prêtre suprême (de l'évêque), qui est le signe resplendissant du St-Esprit.

Que signifie cela ? L'onction de la confirmation, par le don du St-Esprit, appartient spécialement à l'office épiscopal, qui. doit être exercé pour le peuple fidèle après la régénération de l'Esprit etde l'eau, lorsque l'homme croyant doit être confirmé (affermi) sur la. pierre inébranlable.

Comment ? Mon Fils a reçu le baptême dans son corps, le sanctifiant ainsi par sa chair ; dans laquelle il n'est pas divisé ; parce que lui seul il est le Fils vivant de la Vierge ; et c'est pourquoi, il est appelé le Fils de l'homme, parce que cette vierge ne l'a pas conçu de son sein, comme les au tres femmes, mais elle l'a enfanté de l'intégrité de sa virginité.

Et après les tourments de la passion et la gloire de sa résurrection, Il rentra dans le ciel avec sa chair, en revenant à Moi ; et ensuite le St-Esprit illumina le monde de l'ardeur de sa flamme, confirmant toute justice dans les coeurs de Ses disciples, lorsqu'Il leur découvrit ce qui leur était voilé auparavant.

Comment ? Le St-Esprit ernbrasa leur coeur, comme le soleil, lorsqu'il commence d'apparaître sous le nuage, manifeste sa chaleur ardente dans la splendeur de sa lumière.

Comment cela ? L'amour de Mon Fils brûlait secrètement leur âme ; et ainsi la chaleur du St-Esprit les pénétrant, faisait resplendir le soleil puissant de leur doctrine ; car tel est le témoignage que le St-Esprit rendit à l'Eglise : que la mort ne peut résister à la justice de Dieu.

C'est pourquoi vous, ô fils de la vérité, écoutez et comprenez la confirmation du St-Esprit, qu'il vous offre lui-même avec bonté, par l'onction suave de son magistère, de qui dépendent toutes les autres onctions.

-8. Qu'en l'honneur du St-Esprit, la confirmation ne peut être donnée que par les seuls évêques.

 

Et c'est pourquoi cette onction doit être administrée seulement par l'évêque ; parce que tout ordre ecclésiastique a été institué par le St-Esprit, et cette onction est du St-Esprit. Aussi l'homme qui accepte le mystère de la régénération pour la vie, s'il n'est pas oint ,de cette manière, ne reçoit pas l'ornement (de la grâce), que confère la plénitude ,(du pouvoir) ecclésiastique, dont est ornée l'Eglise par l'amour ardent du St-Esprit, comme il a été montré plus haut.    

Mais, de même que l'Eglise est perfectionnée par les dons du St-Esprit, ainsi l'homme fidèle doit être confirmé par l'onction du premier docteur (de l'évêque) qui, par honneur pour le St-Esprit, exerce une magistrature redoutable ; car le même St-Esprit pénètre et embrase le peuple chrétien,e la certitude de sa doctrine.
 

-9. Que celui qui tient les mains du futur confirmé ne lui soit uni par les liens du sang .

C'est pourquoi, ceux qui pendant cette onction du St-Esprit ont été unis à celui qui la recevait, ne peuvent lui être joints par le lien charnel, parce qu'ils lui sont unis dans le St-Esprit. Que signifie cela? La foi entraîne l'homme à recevoir cette onction, et celui qui le tient alors par les mains désigne la foi, qui ne recherche pas les choses charnelles, mais ne tend que vers les choses spirituelles. Car mon regard voit comment l'Ilomme doit venir à moi par ses oeuvres.  

-9. Celui qui, après le baptême revient au démon, s'il ne se repent sera condamné ; mais celui qui garde fidèlement la gràce du baptême est accepté par Dieu.

 Que si toi, ô homme, tu m'abandonnes après le baptême, et tu retournes vers le démon, tu seras condamné par un juste jugement ; car je t'ai communiqué le don magnifique de l'intelligence, et j'ai déployé pour toi ma miséricorde dans la fontaine du baptême.

Car tous ceux qui cherchent ma miséricorde dans le baptême, la découvrent sans peine, à cause de mon Fils qui est venu dans le monde et qui a supporté de nombreux labeurs dans son corps ; et c'est pourquoi, ô homme, tu dois supporter patiemment les combats de l'âme et du corps ; et, à cause de mon Fils, je te recevrai ; car nul ne doit être repoussé de la purification du baptême, parmi ceux qui le recherchent fidèlement, en mon nom ; parce que, quel que soit le temps ou l'homme me recherche, je le reçois avec amour. Que si ses oeuvres sont dans la suite mauvaises, elles le jugent elles-mêmes pour la mort.

C'est pourquoi, ô homme, plonge-toi dans la régénération du Sauveur, et oins-toi de l'onction de sainteté ; fuis la mort, et imite la vie. Car la mère des fidèles, qui est l'Eglise, pour que ses fils évitent la mort et trouvent la vie, prie fidèlement pour eux. Comment ? Elle a une voix suppliante à l'égard de ses fils ; et elle la gardera, jusqu'à ce que la plénitude de ses fils soit rentrée dans le tabernacle de la cité d'en haut. Et elle possède cette voix, pour m'avertir, moi qui suis avant les siècles, de voir et considérer toujours que mon Fils unique s'est incarné, afin que je pardonne pour son amour, à ses fils qu'elle a elle-même recueillis dans la régénération de l'esprit et de l'eau ; parce qu'ils ne peuvent entrer dans le royaume ,céleste, si ce n'est par la porte du salut.

-10. l'Eglise priant Dieu pour ses fils.

C'est pourquoi elle parle ainsi : Craignez le Père ! Aimez le Fils ! et embrasez-vous dans le St-Esprit !

- 11.Trois manières dont l'Eglise résonne comme une trompette. 

Comment ? Cette voix lui a été donnée de moi Père, par mon Fils, dans le St-Esprit ; et c'est une voix qui résonne comme la trompette dans la cité.

Et elle ne parle pas d'une autre manière envers ses fils. Et de cette manière le Dieu très fort est averti par son Fils, de pardonner aux hommes pécheurs, qui doivent être tolérés, en vue de la pénitence, sans encourir la perdition ; parce que le Fils de Dieu lui-même a revêtu l'humanité sans -péché.

Il ne pouvait revêtir la chair souillée, qui est conçue de la semence du péché ; parce que Dieu est juste, et la splendeur du royaume céleste ne peut être souillée de la boue du péché.

Et comment pouvait-il se faire que l'homme qui s'est déshonoré par son abjection, rentrât dans le royaume d'en haut, si ce n'est par mon Fils incarné sans péché, qui reçoit les pécheurs purifiés par la pénitence ? Et qui pourrait accomplir ce prodige si ce n'est Dieu ?

Aussi l'Eglise se retourne vers ses fils et les favorise de sa maternelle dilection.  
 

- 12.Des divers modes de baptême.

Mais que tu voies, parmi les enfants précités, les uns regardant une lumière pure et lucide, les autres une lueur pourpre et trouble du côté de l'Orient : cela signifie que parmi les fils que l'Eglise, par la vertu de Dieu, fait sortir de la corruption, pour leur donner l'innocence : quelques-uns, par amour du vrai soleil, foulant aux pieds les biens de la terre, sont attentifs à la pureté de la vie spirituelle, qui resplendit dans la vertu sereine ;

mais d'autres, ayant des facultés charnelles que trouble la diversité des vices, et cependant restant fidèlement dans la vraie foi, aspirent aussi vers les choses éternelles, par une rétribution suprême.

- Et parmi ceux qui considèrent la splendeur pure et lucide,les uns ont les yeux clairs et les pieds fermes, et s'avancent puissamment dans le ventre de l'image, parce que ceux-ci, lorsqu'ils recherchent les biens célestes, placent dans les commandements de Dieu la vue d'une juste considération, et s'avancent pour atteindre le but véritable, marchant entourés tellement de l'amour maternel que, ni dans les choses du temps ni dans celles de l'éternité, ils ne chancent la droiture de leur intention.

- Mais les autres ont les yeux faibles et les pieds débiles, parce qu'ils n'ont pas l'intention droite, et ne prennent aucune résolution virile, pour les oeuvres de perfection ; c'est pourquoi, ils sont jetés par le vent en tous sens ; car, dans la diversité des moeurs, ils se perdent dans les multiples tentations de l'orgueil. Mais ils tiennent un bâton dans leurs mains, s'agitent devant l'image, et la heurtent parfois mais sans force ; parce que, plaçant une ferme confiance dans leurs oeuvres, ils se montrent à I'Eglise de Dieu avec une réputation fausse ; et ils l'illustrent parfois, mais d'une manière insensée, par la sagesse du siècle; et lorsque, par une vaine ressemblance, ils passent pour sages aux yeux des hommes, ils sont insensés aux yeux de Dieu, à cause de leur futile gloire.    

Quelques-uns, aux yeux sereins mais aux pieds débiles, vont çà et là dans l'air devant cette image ; parce que, comme les divins préceptes leur sont connus, par le regard de la réflexion, ils sont cependant hésitants lorsqu'il s'agit de les remplir; et, ils se manifestent à l'épouse du Christ, dans le cours de leur propre instabilité, comme cherchant la sagesse dans l'ombre, pensant l'avoir en leur puissance avant qu'elle pénètre dans leur esprit, et ils n'en obtiennent aucune vertu.

Mais d'autres, ont des yeux faibles et des pieds fermes, et cependant ils marchent débilement devant la même image ; parcequ'ils n'ont qu'une faible intention ( dans l'accomplissement) des oeuvres bonnes, lorsqu'ils devraient avancer courageusement dans les oeuvres de justice.

Mais ils marchent péniblement dans les devoirs écclésiastiques, parce que leur esprit s'attache davantage aux choses terrestres qu'aux choses célestes ; et c'est pourquoi ils sont insensés aux yeux de Dieu, car ils veulent comprendre, par leur sagesse humaine, ce qu'ils ne peuvent atteindre. Mais, parmi ceux qui considèrent cette lueur trouble et rouge, les uns, ornés. magnifiquement, s'avancent avec courage dans la dite image ;

parce que, bien qu'ils possèdent les biens terrestres, cependant, comme ils apportent dans le sein de l'Eglise le trésor de leurs labeurs, ils ne dédaignent. pas de marcher droit dans le chemin de la loi divine ; et, obéissant aux commandements de Dieu, ils recueillent les pèlerins, vêtent ceux qui sont nus, et nourrissent ceux qui ont faim. Oh ! comme ils sont heureux ceux-là ! car, de cette manière, ils reçoivent Dieu ; et lui même habite avec eux. Mais d'autres, se détournant de la dite image, la combattent, et troublent ses institutions ; car, ceux-ci abandonnant le sein maternel et les douceurs de l'Eglise, la fatiguent de multiples erreurs, et déchirent ses lois établies, par diverses oppressions.

Parmi eux, quelques-uns reviennent humblement à elle, par les fruits de pénitences ; car, comme ils sont tombés gravement, ils se punissent sévèrement, pour l'amendement de leur vie par la pénitence ; mais d'autres, par le mépris de l'obstination, demeurent dans l'orgueil de la mort, négligeant la vie dans l'endurcissement de leur coeur ; et pour leur folle impénitence, ils reçoivent le jugement de mort,

 

13 Paroles d'Ezéchiel sur le même sujet.

comme dit Ezéchiel dans une vision mystique : Le roi pleurera, et le prince sera revêtu de tristesse, et les mains du peuple de la terre seront toutes tremblantes. Je les traiterai selon leur voie, et je les jugerai selon leurs jugements, et ils sauront que je suis le Seigneur. (Ezech. VII).     Que signifient ces paroles ? L'âme dans laquelle se trouve la raison souveraine, lorsqu'elle sent la délectation du péché, comme elle connaît le mal, reprend son funeste consentement. Comment ? Parce que sa raison est inspirée par la sagesse et la science de Dieu, et bien qu'elle s'accorde avec le corps, cependant elle considère le mal comme indigne et sent sa méchanceté. C'est pourquoi lorsqu'elle est souillée de divers crimes par les œuvres de la chair, faisant entendre des soupirs, elle aspire vers Dieu. Et lorsque I'œuvre criminelle est accomplie avec l'esprit de superbe : alors le corps comme un prince d'ignominie est revêtu de confusion, lorsqu'il exerce sa suprématie parmi les splendeurs, parce que, de même qtie l'homme se plaint lorsqu'il est revêtu de vêtements indignes ; ainsi pareillement, il s'attriste lorsque les rumeurs d'infamie procèdent de lui pour sa confusion.    C'est pourquoi les mauvaises œuvres de ces hommes, qui se penchent vers la terre pour accomplir les actes mauvais, sont troublées (par le souvenir) des préceptes divins, car ils n'ont pas les vêtements du salut, c'est-à-dire qu'ils ne jouissent pas de la béatitude avec Dieu ; et ceux auxquels manque cette félicité sont pleins de trouble et de confusion. Et c'est pourquoi ceux qui suivent sans cesse la voie de l'iniquité et se plaisent dans le péché, n'accomplissant aucune justice sous l'inspiration du St-Esprit, n'auront aucun droit à ma miséricorde ; parce que n'ayant nulle science du bien ils ne me craignent pas, mais dans leur rage de l'iniquité ils me fatiguent, moi Créateur de toutes choses, en faisant tout ce qu'ils veulent. C'est pourquoi je les jugerai selon leur propre justice, c'est-à-dire, selon les œuvres qu'ils accomplissent pour satisfaire leurs désirs ; ne leur réservant aucune félicité, mais leur opposant des peines pour leur perdition; car ils ne me rendent aucun honneur. Et ils apprendront par là, que nul ne saurait les délivrer, si ce n'est moi qui suis le Seigneur de toutes choses.  Mais que celui qui considère ces choses de ses yeux vigilants, et les écoute de ses oreilles attentives, embrasse amoureusement ces paroles mystiques, qui émanent de moi qui suis la Vie.

Date de dernière mise à jour : 05/06/2022