Hildegarde et l'alimentation

Hildegarde de Bingen donne une très grande importance à l'alimentation, qui prévient mais aussi guérit les maladies : "Car vos aliments doivent être vos forces curatives".
En cela elle rejoint Hippocrate : "que vos aliments soient vos remèdes".
La science aujourd'hui affirme que plus de 80 % des maladies sont dues à une mauvaise alimentation.

Découvrons, quelques conseils d'Hildegarde concernant l'alimentation.
Tout d'abord débuter la journée par un repas qui "chauffe" l'estomac, c'est à dire qui lui apporte de la chaleur : on retrouve celle-ci dans les céréales et boisson chaude, mais pas trop "car sinon elle fait naitre de la lèpre (brûlures) dans le ventre et le gonfle".

Hildegarde conseille d'éviter une trop grande quantité de crudités En pleurs car certains légumes ou fruits crus irritent la paroi intestinale, sauf...(ouf !) :
• la laitue bien assaisonnée en vinaigrette
• les pommes, coings et citrons
• la betterave, le céleri rave
• le fenouil cru
• le persil cru, l'ail cru 

Elle nous préconise un régime spécial pour les malades, car ils ne supportent pas la nourriture habituelle.
Les céréales, légumes, fruits, viandes, poissons, produits laitiers, pour chacun de ces aliments l’Abbesse nous donne les vertus ou les dangers qu'ils représentent dans certains cas. 

Pour Ste Hildegarde la reine des céréales c'est l'épeautre :
"L'épeautre est un excellent grain, de nature chaude, gros et plein de force, et plus doux que les autres grains: à celui qui le mange, il donne une chair de qualité, et fournit du sang de qualité. Il donne un esprit joyeux et met de l'allégresse dans l'esprit de l'homme. Sous quelque forme qu'on le mange, soit sous forme de pain, soit dans d'autres préparations, il est bon et agréable".