la vertu de crainte de Dieu

Aujorud'hui nous méditons la vertu de "crainte de Dieu" qui s'oppose au vice de la "vaine gloire"

....................................................................................

La crainte de Dieu, don de l'Esprit Saint et commencement de la sagesse

 

..............................................................

Le vice de la vaine gloire : •« J'examine les choses attentivement, et je suis mon propre témoin, car ma probité me permet de tout comprendre. Avec ce que je vois et ce que je sais, comment ne pourrait on pas me rendre tous les honneurs? J'ai suffisamment confiance en mes capacités pour passer dans les villages et sur les places comme je l'entends, tout comme le font les oiseaux qui habitent dans la forêt et chantent autant qu'ils le veulent. Je veux apprendre leur chant pour chanter comme eux et je mêlerai leur chant à une sensibilité humaine. J'agirai autant avec le comportement d'une bête sauvage qu'avec la délicatesse d'une jeune fille.  Tout ce qui est relatif à moi, je le présente de telle façon que tous ceux qui me voient s'en réjouissent, et que tous ceux qui m'écoutent me montrent des égards, et afin que tous s'émerveillent de voir en moi un tel modèle d'honnêteté. Je suis une cithare avec les oiseaux, je suis sauvage avec les animaux, et sage avec les hommes. C'est à moi que j'attribue avec les louanges,  toute occasion de se réjouir. Lorsque j'agis ainsi, qui pourrait m'égaler? Si je ne cherchais pas, je ne trouverais rien, personne ne me donnerait rien: la richesse ne serait pas mienne, si je ne l'acquerrais pas grâce à ma sagesse et à mon honnêteté. Peu m'importe  si je cause du chagrin ou de l'irritation chez quelqu'un, car je suis sage et honnête, et je veux connaître la gloire pour moi-même. Pourquoi cela déplairait il à Dieu puisque j'ai été créée ainsi? »

....................................................................

Cette image est celle d'un être humain car la vaine gloire est concrète dans ses désirs et sa concupiscence, et ses mains sont pleines de poils car elle accomplit ses actions de manière animale, elle a des pattes de grue car elle suit l'inconstance et elle établit parmi les gens qui la suivent, sa hauteur inutile dépourvue des vertus de la bonne voie, et ce d'une manière stupidement irrationnelle. Il porte un bonnet fait de touffes d'herbes car les ho qui pratiquent la vaine gloire apprécient particulièrement les honneurs terrestres et périssables, il est enveloppé d'un vêtement noir car ce péché n'a aucune vie; au contraire il est enveloppé des ténèbres de l'impiété dans le mortel anéantissement. Dans la main droite il tient une branche verte, dans la gauche quelques fleurs qu'il inspecte avec la plus grande attention; cela veut dire que les ho qui suivent la vaine gloire rendent caduques par leur vantardise, les œuvres de l'Esprit qu'ils devraient accomplir par la viridité céleste, ils mettent en avant leurs œuvres terrestres que seule une faveur du monde leur a permis d'accomplir, comme si celles-ci fleurissaient de terre grâce à leur honnêteté; leurs intentions sont visibles dans tout cela, car leur vantardise les pousse à vouloir qu'on les glorifie en toute occasion. ( LMV, p.115)

.....................................................................

La vertu de Crainte de Dieu : " •« Comment peux tu n'avoir peur de rien, comment peux tu donc être une voleuse rapace de la sorte, tu es la pire inanité de la pire des idoles. Que se passerait il si un homme pouvait agir sans l'aide de la grâce de Dieu? Rien du tout! Car lorsque l'ho tourne la roue de sa connaissance dans le sens de la vanité, Dieu le fait périr, mais s'il la dirige vers le bien, alors Dieu lui apporte son aide. Mais toi, tu ne veux suivre ton idée: et lorsque tu entreprends quelque chose te tête s'enfonce dans tes épaules et tes pieds se lèvent vers le haut, selon le jugement de Dieu. Tu rougis devant les fonds baptismaux et tu ne recherches pas la guérison accordée par Dieu, mais tu te hâtes de te baigner dans les nombreux maux de la vanité, et tu ne veux rien de ce qui est réellement vivant. Moi je possède l'honneur divin, et je regarde chaque péché tel qu'il est; je ne sous estime pas cette tâche, et je ne m'y soustrais pas non plus. Je suis tournée vers l'amour de Dieu, je crains son jugement et je me réjouis des récompenses qu'Il m'accorde. Comment dois je m'y prendre pour mériter une partie des joies célestes? En fuyant le nauséabond péché, en délaissant le luxe de ce monde, et en me prémunissant contre la brûlure des débordements charnels, autrement dit, en veillant à ce que je sois libre de tout péché. Je ne chercherai pas chez les créatures de quoi pécher en suivant mes penchants, mais je prendrai soin d'être nourries par elles.  C'est pourquoi Dieu me donnera la possibilité de goûter au bois de la vie, ce qui veut dire que jamais Dieu ne manque une occasion de faire accomplir aux hommes de bonnes actions, aussi nombreuses et pressantes que soient les attaques du diable contre eux. Dieu a créé les excellents hommes comme bonnes bases pour les saintes actions, afin que l'homme trouve sa demeure sous la tente de Dieu. C'est ainsi que doit parler et réfléchir l'homme qui veut habiter dans la maison de Dieu ».

..................................................................................

Ste Hildegarde nous conseille de méditer les passages bibliques suivant pour acquérir la vertu de Crainte de Dieu : 

Ps 5, 4-9

Exode 34, 6-7

Isaie 11.2

Deutéronome 6,2.5.13

..................................................................................

Dans la vraie vie en Dieu ,  Jésus dit : " viens Me rechercher en simplicité de cœur ; ne reste pas en dette avec ton péché, demande le pardon et Je te pardonnerai ; demande à l'Esprit de Crainte de te discipliner à garder Saint Mon Nom ;

que Mon Esprit te revête d'honneur et de révérence — don et rare trésor, signe de fidélité aimante — ; apprends à incliner bas ta tête afin que Je puisse être vu ; apprends à abaisser ta voix afin que tu puisses commencer à entendre Ma Voix et à découvrir Mes intentions, Mes désirs et Ma Volonté ; apprends à n'élever ta voix que dans la louange à Ma Glorieuse Présence ; apprends à ne lever ta tête qu'à la recherche de Moi et de ce qui est céleste… beaucoup d'hommes influents ont été abaissés pour ne M'avoir jamais honoré ni ne M'avoir montré de révérence ;

tu veux savoir ce que signifie la « Crainte du Seigneur » ? la Crainte du Seigneur est le commencement de la Sagesse ; la Crainte du Seigneur est la couronne de la Sagesse ; c'est celui qui Me reçoit gracieusement, Nous reconnaissant comme Trois fois Saints, avec révérence, fidélité et honneur ; Me craindre, c'est t'humilier toi-même en Notre Présence, M'implorant de te pardonner afin que Je fasse de toi un autel éternel sur lequel Je placerai toute Ma Connaissance, Mes Préceptes et Ma Loi ;

sur ta Sainte Crainte, Je placerai Ma confiance, Mes trésors avec de savants proverbes révélant Mes mystères et Mes secrets ; dans ta Sainte Crainte, Je te montrerai les mystères de Mon Cœur, ces trésors cachés, et tu apprendras alors que Je suis Dieu en qui tu peux obtenir la Vie Éternelle, la Joie et la Paix Éternelles ; tu apprendras de Mon Esprit de Crainte que la soumission Me séduit ; aussi sévère qu'elle paraisse, elle est l'Ouverture par laquelle Je puis entrer dans ton cœur et faire Ma Volonté ;

Je recevrai ta soumission avec ta Sainte Crainte comme on reçoit une couronne de splendeur royale et Nous, le Dieu Trinitaire, pour Notre part, Nous te revêtirons de Notre invincible Sainteté de sorte que toute trace d'anarchie restant en toi se dissipe de toi comme la rosée du matin ; né et renouvelé par Mon Esprit, toi qui autrefois, à Mon grand chagrin, avais cessé d'être, à nouveau tu seras ; beaucoup de morts te regarderont sans comprendre que toi, mort jadis mais maintenant vivant, te comportes comme Nous voulions que tu te comportes, avec sagacité et avec Sainte Crainte ;

apprends que le Seigneur de Tout offre grâce et miséricorde à ceux qui Le craignent et craignent Son Nom ; J'obtiendrai Mon honneur si tu loues Mon Nom trois fois Saint partout où tu vas et que l'encens qui M'est offert de ton cœur en Mon Nom est comme une pure offrande pour Moi ; c'est le moment de rechercher ce don de Mon Esprit de Crainte

– arme pour combattre la rébellion 

– élément pour empêcher de tomber et sceptre de Mon Royaume ;

– prosterne-toi devant Moi et Je t'élèverai avec amour ; abaisse-toi afin que, dans Ma Miséricorde, Mes bras t'élèvent ; comme quelqu'un qui élève un enfant contre sa joue, Je t'élèverai, Je te caresserai et Je t'aimerai et Je ne Me séparerai jamais de toi ;

en ces jours et en votre temps, Je suis confronté au péché de ceux qui Me frappent et à la méchanceté de ceux qui pratiquent la tromperie ; « ne commettez pas cette abomination de la désolation dont a parlé le prophète Daniel », dis-Je, mais vos pas suivent avec persistance la Tromperie ; ton ère défie Ma Puissance ;

alors très bien, puisque tes intentions, génération, sont de piétiner Mon Sacrifice Perpétuel et de L'abolir, Je te le dis : Je te ferai ce que J'ai fait à Sodome et Gomorrhe, mais cent fois plus, à la mesure de tes péchés ; tu vois ces dix Tours que tu as construites comme Loges pour toi ? eh ! bien, tu ne vivras jamais dedans ; ton empire s'écroulera avec toi ; et ces pierres précieuses que tu as chéries ? tu ne les posséderas jamais car Je M'apprête à passer à travers toi pour te rappeler que, depuis le Commencement, Mon Nom trois fois Saint devait être honoré et gardé Saint et que ton dû envers Moi était de Me craindre ;

viens, toi qui erres encore dans ce désert, faible et indécis ! viens et demande ces sept dons de Mon Saint Esprit et Moi, l'Auteur du ciel et de la terre, Verbe et Dieu, Je te prodiguerai Mes dons ; Je t'offrirai, pour te sauver, Mes sept dons ; pour te faire prospérer en une vigne délicieuse, Je t'enseignerai la tempérance et la prudence, la justice et la force ;

viens à Moi, à Moi qui suis trois fois Saint, viens, et par la puissance de Mon Souffle, Je te changerai en un miroir immaculé pour refléter sur toi et en toi Notre Divinité, et tu vivras en Nous trois fois Saints, pour toujours et à jamais " ( source )

...........................................................................

Maintenant, vous pouvez lire la prière donnée par Hildegarde pour être loin des vices, en pensant tout spécialement à demander d'être loin du vice de la vaine gloire. Je note 

 sur un papier de tous les domaines de ma vie ou situations où je ne suis pas dans la crainte de Dieu mais dans la vaine gloire.

 

 

..................................................................................................

Ensuite vous pouvez terminer en écoutant cette musique d'Hildegarde en lui demandant de nous aider à acquérir la vertu de crainte de Dieu

Caritas abundat - Hildegard von Bingen, par Catherine Braslavsky

Date de dernière mise à jour : 27/05/2022