La vertu de patience

Aujourd'hui nous méditons la vertu de patience, qui s'oppose au vice de la colère

Ste Hildegarde nous conseille de méditer le 37 verset 7   pour l'acquérir : "Tiens-toi en silence devant Yahweh, et espère en lui; ne t'irrite pas au sujet de celui qui prospère dans ses voies; de l'homme qui réussit en ses intrigues."

......................................................................................

Aujourd'hui, le vice auquel s'oppose la patience est la colère.

............................................................

La colère parle :J'écrase et détruis quiconque me blesse… pourquoi endurer des blessures? Si tu aimes la sérénité, ne m'approche pas. Quiconque voudra me faire du mal, je le frapperai de mon épée et le mettrai en pièces avec ma massue. »

.............................................................

Explication d'Hildegarde: Cette image est un personnage au visage humain car la colère nait en l'homme et le rend mauvais. Cependant sa bouche est comme un scorpion car le péché est comme un assassin qui surgit et tue au moyen du poison, un homme en colère ne tient compte ni de lui-même ni des autres, mais il se détourne de la justice comme s'il était aveugle, et il envoie des ouragans de fureur. Il diffuse dans ses projets la méchanceté par sa pensée, et en la mettant en pratique il ne fait que la rendre évidente. Il détruit aussi bien ceux qui lui veulent du bien que ceux qui lui veulent du mal, rendant souvent le mal à la hauteur du bien qui lui a été fourni. Ses mains sont tordues et ses ongles immenses car toutes ses actions sont comme des rapaces griffus qui le conduisent  dans sa démence à mettre en pièce l'œuvre d'autrui. Sa poitrine, son ventre et son dos sont ceux d'un crabe car lorsque par la colère la conscience de l'homme ignore la paix, la loi et la légitimité des institutions, cet homme démolit tout ce qui lui apporte de la stabilité; bien plus sa rage et ses penchants violents l'empêchent de profiter des nourritures spirituelles et des conseils de Dieu. Il fait fuir tout ce qui est droit et juste : la modération et la douceur des intentions bienveillantes. Ses jambes sont comme les pattes d'une sauterelle et ses pieds des vipères car avec  ses jambes la colère exprime la vaine gloire, et par sa façon de marcher, sa jalousie qui l'entraine à tailler en morceaux tout ce dont elle peut s'emparer. Ce personnage est pris dans les roues d'un moulin car il est prisonnier de son propre caprice et des seuls penchants de son cœur, la colère est exaltée par la liberté qu'elle prend à suivre audacieusement sa propre volonté, elle foule au pied ce qu'elle a abimé pour prendre cette liberté et elle se dirige vers l'injustice. Il n'a pas de cheveux sur la tête car la colère dépouille l'homme de sa bonne réputation et de sa santé mentale : l'homme en colère ne soucie pas de ce qui est bon et juste. Il est aussi nu car il ne revêt pas le vêtement de la décence, mais sa colère le pousse à exhiber le caractère offensant de cette ire.

...........................................................................

La patience répond à la colère : 

« Ma voix est répercutée par les plus hauts sommets, et se porte même au-delà des frontières de ce monde. Ma sérénité est comme un baume suintant de la terre. Mais toi, tu es un parasite, une sangsue, le crime même.

•Je suis la douce énergie de vie, la viridité. Je porte en moi les fleurs et les fruits inhérents à toutes les vertus et j'établis fermement celles-ci dans l'esprit des hommes , car tout ce que j'entreprends je le termine avec persévérance; je ne frappe personne 

« Je suis consciente du mal et le maîtrise par mon attitude de bienveillante tranquillité. Je n'écrase personne, je fais en sorte de vivre en harmonie avec tous. Personne ne me déteste. Et je détruirai la tour que tu dresses, parce que je demeure pour toujours, tandis que toi tu périras. » (LMV,p. 14) »La victoire m'appartient depuis l'origine des temps de par l'invincible Fils de Dieu. Il est venu de Dieu pour sauver l'humanité, puis il est retourné à Dieu. Il est mort sur la croix dans d'atroces souffrances, mais Il est ressuscité  et monté au Ciel. Me remémorant ce fait, je ne fuis pas les misères et les souffrances de cette vie.» •(Scivias, III, 3)

.................................................................................

Ste Hildegarde nous propose de méditer ces passages bibliques ;

Prov 15.18

Rom 12.9-21

I Thess 5.12-24

Luc 21.19

Rom 8.23-25

Prov 25.15

Ps 37.7

.........................................................................................

La patience apporte la paix et procure le bonheur en donnant une pleine maitrise de soi qui fait éviter les révoltes contre les personnes et les situations. Les proverbes disent « l'homme patient vaut mieux que l'homme fort et celui qui dompte son âme vaut mieux que celui qui prend des villes ». (Prov16 :22)

Le Seigneur nous dit « Quiconque se met en colère contre son frère sera passible du jugement » (Mt 5 :22) . Il nous dit encore « Aimez vos ennemis, priez pour vos persécuteurs, ainsi vous serez les Fils de votre Père qui est dans les Cieux » (Mt 5,44-45)

La patience est une vertu peu estimée par le monde moderne : le tout , tout de suite.

La patience nous fait supporter toutes les contrariétés et toutes les souffrances avec calme, égalité d'âme et courage, sans murmurer et sans se laisser abattre. La patience est une vertu de tous les jours et de tous les instants, elle se manifeste dans les petites choses comme dans les grandes.

Jésus nous dit en Luc 21 « Vous serez hais de tous  à cause de mon nom, mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu, c'est par votre patience que vous posséderez vos âmes ». Et Saint Paul dit « Soyez patients dans les tribulations » (Rm12, 12), « soyez patients à l'égard de tous » (II Tim 2 :24) et « par la patience vous pourrez supporter tout ». (Hébr 12 :1). Saint Jacques conclut « la patience vous rendra parfait ». (Jac 1 :4)

Aujourd'hui les psychologues nous disent qu'il faut exprimer sa colère, ce qui est erroné. Il faut exprimer que l'on n'est pas d'accord, mais pas sous l'effet de la colère. Car celle ci n'aura que l'effet de se détruire soi même et détruire l'autre. La colère dit Hildegarde est le pire des vices car il est capable de mener au crime. Il détruit d'un seul coup toutes les autres vertus que l'on s'est evertué à acquérir au prix de grands efforts et sacrifices. C'est donc la patience qui garde toutes les vertus que l'on a acquise. 

..............................................................

Maintenant, vous pouvez lire la prière donnée par Hildegarde pour être loin des vices, en pensant tout spécialement à demander d'être loin du vice de la colère. Je peux prendre note sur un papier de toutes les situations qui me portent à la colère et me donner des moyens pour la maitriser.

..................................................................................................

Ensuite vous pouvez terminer en écoutant cette musique d'Hildegarde sur l'ordo virtutum , priant pour obtenir la patience , mère de toutes les vertus. 

Ordo Virtutum [1/3] Prologue and Part II - Hildegard von Bingen (Score - Manuscript)

Date de dernière mise à jour : 27/05/2022