Hildegarde

Les dangers de l'occultisme

Dans le livre des mérites de la vie, Sainte Hildegarde place "les pratiques occultes" comme un vice qui s'oppose à la vertu du véritable culte de Dieu. Voici le dialogue entre le VICE des pratiques occultes et la VERTU du véritable culte de Dieu

Le vice des pratiques occultes: " •« J'aimerais m'instruire par Mercure et par les autres philosophes, qui ont soumis les éléments grâce à leurs recherches, de sorte qu'ils découvraient exactement ce qu'ils cherchaient. Ces découvertes, les hommes très instruits et savants peuvent les effectuer en partie grâce à Dieu, mais en partie aussi grâce à leurs esprits malfaisants. Et en quoi cela leur a-t-il nui? Ce sont eux qui ont de la sorte nommé les planètes, car ils ont acquis de nombreuses connaissances sur le soleil, la lune et les étoiles. Moi je règne sur cet art où je maîtrise tout ce que je veux, à savoir la luminosité du ciel, les arbres, les herbes et tout ce qui pousse sur terre, les bêtes. Qui se mettrait sur mon chemin pour me barrer la route? Dieu a créé toute chose, et donc en pratiquant cet art, je ne lui fais pas insulte. Lui-même veut qu'on Le mette à l'épreuve par Ses écritures et dans la totalité de Ses œuvres. A quoi cela servirait il si ses oeuvres étaient hermétiques au point que l'on ne pourrait pas en comprendre les causes? Cela n'aurait aucune utilité»

La vertu du véritable culte de Dieu : " •«Qu'est ce qui est le plus agréable à Dieu, Le vénérer Lui, ou bien seulement ses œuvres? Les créatures qui procèdent de Lui ne peuvent rien apporter à la vie. Et quelle est cette vie que Dieu accorde? Elle a été ainsi constituée que l'homme est un être doté de raison, alors que les autres créatures se contentent de vivre des éléments. Mais qu'est ce que cela veut dire? L'homme est vivant par les ailes de sa raison, alors que l'ensemble des animaux volants et rampants vivent et se meuvent grâce aux éléments. L'homme produit une musique particulière grâce à la raison, tandis que les autres créatures sont muettes, et elles ne peuvent s'aider ni elles-mêmes, ni les autres non plus, mais seulement remplir leur tâches. Quant à toi, art des maléfices, tu es un cercle dépourvu de centre. En effet, tu mènes de nombreuses recherches à l'intérieur du cercle du vivant, mais ces créatures t'ôteront ta gloire et tes biens, et te précipiteront en enfer comme on jette une pierre , car tu leur a volé le nom de leur Dieu; alors tous les peuples de la terre t'accuseront, car tu les humilies avec tes blasphèmes, et tu les induis en erreur en ce qui concerne leur culte, alors qu'elles devraient servir Dieu. Voilà pourquoi la récompense que tu recevras ne sera autre que la récompense du diable. »

Lire la suite

Les 2 bêtes de l'Apocalypse, dans le livre des Mérites de la Vie

Dans le début du livre des Mérites de la vie, ce texte d'Hildegarde parle de 2 êtres nocifs , l'Antichrist (1ère bête de l'Apocalypse) et le faux prophète ( celui dont elle dit qu'il détruit l'Eglise du Christ, seconde bête de l'Apocalypse).

•« Alors même si les appels du nouveau peuple se font entendre tout autour de la terre, portés par l’Evangile, fortifiés par ces manifestations, ce peuple va subir de nombreux tourments lorsque l’Antéchrist ébranlera ses genoux, cependant le Peuple ne pourra pas tomber…..

Pareillement l’Eglise a beau être convertie à une nouvelle loi, elle sera ébranlée par le pire des destructeurs, mais elle récuperera sa puissance et demeurera invincible » (LMV, p. 19-20)

Le faux prophète, dans Apocalypse 19, 20 est celui qui fait des prodiges et demande d'adorer l'Antichrist

"Mais la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui devant elle avait fait des prodiges, par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête, et qui avaient adoré son image ; tous deux furent jetés vifs dans l'étang de feu brûlant, dans le soufre." (Ap 19, 20)

"Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. Car ce sont des esprits de démons qui font des prodiges, et ils vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant."

Il nous faut donc être prudent, face à des prodiges , très prudents.

 

La partie du Scivias annonçant la venue de l'antichrist par Hildegarde

Hildegarde de Bingen a écrit vers la fin du livre "scivias dei " ("connais les voies de Dieu"), tout un chapitre pour discerner l'arrivée de l'antichrist en décrivant entre autre sa mère assez précisément... 

Il est important à mon sens que tout le monde soit au courant et lise ces pages, c'est pourquoi, voici le fichier en téléchargement

Attention quand vous ouvrez les PDF (en trois parties), cliquer droit et enregistrer les PDF sous un dossier spécial, ouvrez-le, en haut dans l'onglet "affichage" cliquez sur rotation horaire pour un meilleur sens de lecture.

partie 1   scivias-partie-3-vision-xi-d-hildegarde-de-bingen-docteur-de-l-eglise-1.pdf (5.21 Mo) 

partie 2   Scivias partie 3 vision xi d hildegarde de bingen docteur de l eglise 2scivias-partie-3-vision-xi-d-hildegarde-de-bingen-docteur-de-l-eglise-4.pdf (1.67 Mo)

partie 3 Scivias partie 3 vision xi d hildegarde de bingen docteur de l eglise 5scivias-partie-3-vision-xi-d-hildegarde-de-bingen-docteur-de-l-eglise-5.pdf (3.57 Mo)

 

ci dessous une partie du texte à lire si vous n'avez pas le temps de tout lire , et  la représentation de l'antichrist dans le manuscrit original du "scivias" = "connais les voies"  .

 Les temps seraient ils là?

Si oui, armons nous de prudence selon le conseil d'Hildegarde pour ne pas être hypnotisé par ce personnage ...

autres signes, voir blog

Fig 2 rupertsberg scivias fol 214v

Antichrist