Adam et Eve

Adam et Eve et Hildegarde

Dans le Scivias, livre second, 3eme vision,  Hildegarde voit Dieu dire :

"Mais une double loi ne devait pas être donnée à Adam. Comment ? Je lui ai donné une loi, à propos de l'arbre (de la science du bien et du mal), lorsqu'il me regardait dans l'innocence de son coeur ; mais lui-même me méprisa en se soumettant aux perfides suggestions de Satan ; ce qui fut si nuisible, qu'il ne peut plus me voir de ses yeux mortels, tant qu'il reste dans ce siècle qui passe. Mais, parce qu' Adam transgressa mon précepte, il demeura sans loi avec tout le genre humain, jusqu'au temps ou fut prédite la grande naissance du Fils de Dieu.

..... Que signifie cela ? La chute d'Adam ferma le ciel dans mon indignation, lorsque l'homme me méprisa et qu'il écouta la fourberie du serpent. C'est pourquoi la gloire du paradis lui fut interdite. Et cette déchéance dura jusqu'à la manifestation de mon Fils qui, par ma volonté, entra dans les eaux du Jourdain ; ou ma voix retentit clairement, lorsque je dis qu'Il était mon Fils bien aimé, dans lequel j'ai mis toutes mes complaisances ; parce que je voulus, à la fin des temps (marqués), racheter l'homme par mon Fils, qui m'est uni d'un lien d'amour, aussi indissolublement que le rayon adhère au miel, et qui aussi me désignait, moi fontaine de vie, lorsque lui, fontaine du salut, ressuscitait, les âmes de la mort éternelle, en leur accordant la rémission des péchés, dans l'eau, par le St-Esprit.

....Car, de même que l'homme naît de la chair, par la divine puissance qui le crée sur la forme d'Adam : ainsi le St-Esprit restitue la vie à l'âme, par le baptême de l'eau, lorsqu'elle reçoit en elle l'esprit de l'homme, pour le ressusciter à la vie, comme auparavant il a été suscité dans le sang lorsqu'il s'est manifesté dans le vase corporel.

....Car nul n'est écrasé sous le poids des péchés, si, au nom de la très Sainte Trinité, est envoyé dans le St-Baptême, celui qui efface toute souillure de ses péchés; comme dans l'enfant qui est plongé dans la fontaine de la régénération, j'efface véritablement l'ancienne faute d'Adam. Mais tu n'admires pas, ô homme, que dans la fontaine du baptême, l'homme soit justifié de tous ses pécliés, de telle sorte qu'il est débarrassé miséricordieusement en elle, du poids de ses péchés."

 

Lire la suite