Prières de Ste Hildegarde

Prières composées par Sainte Hildegarde 

 

 

Prière à l'Esprit Saint

« Ô feu de l'Esprit paraclet,

vie de la vie de toute créature,

tu es saint, toi qui vivifies les formes.

Tu es saint, toi qui couvres de baume les dangereuses fractures ;

tu es saint, toi qui panses les fétides blessures.

Ô souffle de sainteté, ô feu de charité,

ô douce saveur dans les cœurs, et pluie dans les âmes, odorante de vertus.

Ô très pure fontaine où l'on voit Dieu assembler les étrangers et rechercher les égarés.

Ô cuirasse de la vie, espoir de l'union de tous les hommes, retraite de la beauté, sauve les êtres !

Garde ceux qu'a emprisonnés l'ennemi et délivre ceux qui sont enchaînés,

ceux que veut sauver la divine puissance !

Ô chemin très sûr, qui passes par tous lieux,

sur les cimes et dans les plaines et dans les abîmes, pour rapprocher et réunir tous les êtres !

Par toi les nuages courent, l'air plane, les pierres se couvrent d'humidité,

les eaux deviennent ruisseaux et la terre transpire la verdoyante sève.

C'est toi aussi qui toujours mènes ceux qui savent et les remplis de joie par l'inspiration de ta sagesse.

Donc, louange à toi qui fais résonner les louanges et réjouis la vie,

à toi l'espoir, l'honneur et la force, à toi qui apportes la lumière. Ainsi soit-il. »

 

PRIERE POUR DEMANDER A ETRE LOIN DES VICES

«  Retire-moi de la boue, et que je ne m’enfonce plus ! Que je sois délivré de mes ennemis et du gouffre! Que les flots ne m’inondent plus, que l’abîme ne m’engloutisse pas, et que la fosse ne se referme pas sur moi !»  ( Ps 69.15-16)

Voici le sens de ces paroles dit Hildegarde:  

« Seigneur Dieu, par ta grâce bienveillante, arrache-moi pauvre pécheur,

à la putréfaction dans laquelle je me trouve à cause de ma chair qui me pousse à pécher,

qui fait grandir en moi la dureté, et qui s’oppose à Toi,

arrache moi à la grande concupiscence de ma chair qui me souille.

Tu m’as fait 1èrement de terre et puis après la chute d’Adam, j’ai été transformé en boue immonde,

et ensuite le vice a pullulé en moi; les vers nauséabonds et inutiles s’en sont repus.

Or cette même chair, grâce à ta merveilleuse vertu, devrait répandre la bonne odeur des bonnes actions.

O Dieu soustrais moi aux actions pleines de boue, et ne me laisse pas dans la puanteur de la paresse,

ni dans l’oubli qui m’épingle dans la perdition comme une piqure mortelle;

et fais que j’acquière la suave senteur de la vertu grâce à la bonne conscience.

Libère moi de ceux qui veulent s’emparer de moi par haine envers tous les bienfaits que tu m’as donné avec la bonne conscience:  ils n’ont que le goût du péché;

empêche moi de tomber dans le profond gouffre où ces pécheurs, ceux qui servent la luxure, tendent  de m’étouffer.

Que je ne sois pas non plus noyé dans ce dangereux défaut qu’est l’avarice, grâce à l’accumulation de tes bienfaits,

et que accoutumé aux basses actions, je ne sois pas englouti par le gosier de l’ancien serpent qui caractérise l’oubli de Dieu dans les profondeurs de l’enfer.

Que ne se ferme pas sur moi, dans l’accablement, la bouche de la fosse que l’orgueil a creusée et qui regorge de desseins malveillants et de mauvaises actions, car c’est elle la mort.

Et qu’ensuite la mort de referme pas sa bouche sur moi, pour ainsi me soumettre comme s’il n’y avait rien qui puisse m’en arracher.

Et ne fais pas cela O Dieu pour mes mérites qui sont bien limités, mais parce que tu es indulgent. » (LMV, p. 157-158)   

PRIERE POUR DEMANDER LE PARDON DES PECHES (Hildegarde) LMV

"O Dieu qui connaît tout et qui a ordonné à la perfection toute chose, lorsque je commets un péché, je tremble à l’idée de ce péché,

et même quand mon âme prend conscience qu’il faut me repentir, je ne peux aller au bout de ma pénitence, et cela m’effraie;

lorsque je marche sur le chemin de la débauche ou que je suis la voie de ma propre volonté, j’ai peur;

et même si les péchés me mènent vers la ruine, et que le poids de ces péchés m’accable de douleur et de tristesse, je ne les évite pas pour autant, et alors je tremble.

Et pourquoi donc? Lorsque je sens ce péché, puisque j’ai été conçu dans le péché originel, je le porte en moi, à la fois en pensée et en actes,

or dès que mon âme se souvient d’où elle vient, je trie dans mes actes, le bon grain et l’ivraie,

et pourtant je ne peux pas le faire parfaitement parce que je suis fait de chair et de sang.

Lorsqu’une joie mauvaise me porte et me fait danser, dans l’élan de ma chair comme un cabri, rien ne me freine.

Et même si je suis accablé du poids de mes péchés pendant ma vieillesse, et que pécher ne m’enchante plus du tout, je veux continuer ma vie afin d’expier mes péchés,

alors que c’est impossible. 

C’est ainsi que dans toutes ces circonstances, je tourne avec l’instabilité d’une roue.

Pourtant O Dieu, à toutes ces occasions là, mes péchés m’ont fait horreur, quels qu’ils aient été,

parce que je les ai commis tout en sachant dans mon âme que Tu n’épargnes personne qui s’oppose à Toi avec insolence en péchant ;

en effet, tu as d’abord précipité en enfer le 1er ange qui a montré de l’orgueil ,

puis tu as imposé l’exil à l’homme après sa faute, et tu envoies chaque injustice, en fonction de la gravité de la sa faute, dans la prison de la contrition.

C’est pourquoi j’ai confiance en toi, qui a déchiré le ciel et revêtu la chair;

le crime et le péché ont cédé devant toi, car dans Ta miséricorde, Tu les as lavés par la pénitence;

ainsi moi, en me repentant, lavé par toi de mes péchés, je vivrai . Amen »

Ajouter un commentaire