Les visions d'Hildegarde

VOUS DÉSIREZ LAISSER UN COMMENTAIRE ? CONNECTEZ-VOUS ET INSCRIVEZ-LE AU BAS DE CHAQUE SUJET

La miséricorde et la dureté de coeur

Hildegarde oppose la misericordia au vice de l’obturatio c'est-à-dire la dureté de cœur, à l’inflexibilité, l’insensibilité, l’indifférence.

Lire la suite

Scivias (3ème vision) mise en garde de L'ASTROLOGIE et LA DIVINATION

"Eh ! O hommes insensés ! pourquoi interrogez-vous la créature sur le temps de votre vie ?
Nul de vous, en effet, ne peut connaitre le temps de sa vie ; éviter ou dépasser celui qui a été déterminé par moi ; parce que, o homme, lorsque ton salut, soit dans les choses temporelles, soit dans les spirituelles, sera accompli: tu changeras le présent siècle, pour passer à celui qui n'a pas de fin.

Lire la suite

La spiritualité selon Hildegarde

Hildegarde a beaucoup écrit d'ouvrages sur le sens de la création... sur la place de l'homme dans la création... sur l'importance de prendre soin de son âme autant que de son corps...

Qu'est ce l'âme ? voir ce sujet dans le forum

Selon Hildegarde, notre âme a besoin de repos elle aussi pour refaire notre caractère neuf :
«Et ainsi l’âme se trouve dans un repos silencieux, aussi longtemps que le corps est opprimé par un sentiment de honte, de colère, de doute,  ou par quelque crainte.
Puis elle reprend ses forces, retrouve son activité et se rétablit. Et alors l’homme se trouve en quelque sorte renouvelé comme s’il avait un nouveau caractère » (Causae e curae , p. 186)

Lire la suite

Hildegarde et la création de l'âme - l'avortement

Hildegarde dans le "Livre des Oeuvres divines" ("LIBER DIVINORUM OPERUM") donne une description de la création de l'âme. Ceci nous amène à réfléchir sur cette petite vie qui grandit en nous, lorsque nous, femmes, portons la création divine en notre sein....
«Et je vis comme une forme de femme, ayant dans son sein comme une forme parfaite d'homme. Et voici que par une secrète disposition du Créateur suprême, la même forme manifesta le mouvement de vie ; et une sphère embrasée, n'ayant aucun trait du corps humain, posséda le cœur de cette forme, toucha son cerveau, et se transfusa dans tous les membres. Et ensuite cette forme d'homme, vivifiée de la sorte, sortant du sein de la femme, eut les mouvements conformes à ceux des hommes, sur cette sphère ; et changea sa couleur, suivant leur couleur ».

Lire la suite